Centenaire 14/18 : Concert Hommage à Lucien Durosoir

Le Centenaire de l’Armistice de la Grande Guerre va également être l’occasion d’écouter un concert-hommage à Lucien Durosoir le samedi 10 novembre à 17 heures à l’Eglise de Boucau.

Lucien Duroisoir est un Poilu. Né en 1878, il fut mobilisé au sein de le Vème division, le 1er soût 1914 à près de 36 ans. Il fit tout d’abord une carrière de violoniste avant de se consacrer à la composition.  Dès 1899, il fit de nombreuses tournées en Europe Centrale, Allemagne, Russie et dans l’Empire Autro-Hongrois. Il fit entendre pour la première fois les œuvres de Camille Saint Saëns, Gabriel Fauré outre rhin, et a contrario fit découvrir en France le concerto de Niels Gade, le concerto pour violon de Richard Strauss… Les critiques étaient élogieuses à son encontre.

La guerre vient mettre un terme à cette brillante carrière. Durant les 5 années que dura le conflit, il fit parti de la Vème division qui participa aux combats de Douaumont, du Chemin des Dames,.. . Le Général Mangin favorisa la formation d’un quatuor autour de Lucien Duroisoir, premier violon ; Henri Lemoine était au second violon, le compositeur André Caplet à l’alto et Maurice Maréchal jouait « le poilu », célèbre violoncelle construit dans une caisse de munitions…, qui porte les signatures des généraux Foch, Pétain, Mangin et Gouraud ! Cet instrument est actuellement conservé à Paris au Musée instrumental de la Cité de la Musique.

Durant cette période, Lucien Durosoir écrivit tous les jours à sa mère. Dans ses lettres, dont des extraits seront lu par son petit-fils au cours du concert, celui qui deviendra par la suite compositeur y décrit les épisodes horribles de la guerre, la vie studieuse du « Quatuor Mangin ». Les lettres jugent aussi la hiérarchie militaire, les conditions de vie quotidienne des Poilus.

Le Quatuor Arnaga présentera différents mouvements et extraits des œuvres musicales de Lucien Durosoir entrecoupés par la lecture des extraits choisis de ces lettres. Le quatuor de Maurice Ravel, lui aussi mobilisé pendant la Grande Guerre sera également joué ce samedi 10 novembre.

Le concert permet de retracer chronologiquement la vie d’un fantassin pendant la Première Guerre Mondiale.

Informations pratiques :

  • Samedi 10 novembre à 17heures
  • Eglise Notre-Dame de Bon Secours
  • Entrée et participation libre

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *