Archives de l'auteur : laetitia

Le Centenaire de l’Armistice de la Grande Guerre va également être l’occasion d’écouter un concert-hommage à Lucien Durosoir le samedi 10 novembre à 17 heures à l’Eglise de Boucau.

Lucien Duroisoir est un Poilu. Né en 1878, il fut mobilisé au sein de le Vème division, le 1er soût 1914 à près de 36 ans. Il fit tout d’abord une carrière de violoniste avant de se consacrer à la composition.  Dès 1899, il fit de nombreuses tournées en Europe Centrale, Allemagne, Russie et dans l’Empire Autro-Hongrois. Il fit entendre pour la première fois les œuvres de Camille Saint Saëns, Gabriel Fauré outre rhin, et a contrario fit découvrir en France le concerto de Niels Gade, le concerto pour violon de Richard Strauss… Les critiques étaient élogieuses à son encontre.

La guerre vient mettre un terme à cette brillante carrière. Durant les 5 années que dura le conflit, il fit parti de la Vème division qui participa aux combats de Douaumont, du Chemin des Dames,.. . Le Général Mangin favorisa la formation d’un quatuor autour de Lucien Duroisoir, premier violon ; Henri Lemoine était au second violon, le compositeur André Caplet à l’alto et Maurice Maréchal jouait « le poilu », célèbre violoncelle construit dans une caisse de munitions…, qui porte les signatures des généraux Foch, Pétain, Mangin et Gouraud ! Cet instrument est actuellement conservé à Paris au Musée instrumental de la Cité de la Musique.

Durant cette période, Lucien Durosoir écrivit tous les jours à sa mère. Dans ses lettres, dont des extraits seront lu par son petit-fils au cours du concert, celui qui deviendra par la suite compositeur y décrit les épisodes horribles de la guerre, la vie studieuse du « Quatuor Mangin ». Les lettres jugent aussi la hiérarchie militaire, les conditions de vie quotidienne des Poilus.

Le Quatuor Arnaga présentera différents mouvements et extraits des œuvres musicales de Lucien Durosoir entrecoupés par la lecture des extraits choisis de ces lettres. Le quatuor de Maurice Ravel, lui aussi mobilisé pendant la Grande Guerre sera également joué ce samedi 10 novembre.

Le concert permet de retracer chronologiquement la vie d’un fantassin pendant la Première Guerre Mondiale.

Informations pratiques :

  • Samedi 10 novembre à 17heures
  • Eglise Notre-Dame de Bon Secours
  • Entrée et participation libre

 

C'est avec un immense plaisir que la Saison 3 des Petits Plaisirs Littéraires Boucalais revient !

Au programme, des rencontres littéraires de haut niveau, avec des auteurs attachants, et toujours dans l'envie de faire des liens entres les littératures et les publics qu'ils soient lecteurs ou non. C'est dans cet esprit que le prochain Petit Plaisir Littéraire Boucalais s'inscrit dans le

Jérôme Chantreau
Jérôme Chantreau

cadre du Festival des Langues portés par le Centre Social Dou Boucaou.

Le 20 octobre, nous nous rendrons à la salle de Bal de l'Apollo pour écouter Jérôme Chantreau nous parler de son 2ème roman Les Enfants de ma mère....mais aussi un peu de son premier roman Avant que naisse la forêt.
La première fois que l'on a entendu le nom de Jérôme Chantreau c'était sur France Inter à l'occasion de la parution de son premier roman qui recevait beaucoup de critiques positives. Quelques mois plus tard, nous apprenions par une adhérente des Petits Plaisirs qu'il enseignait dans un collège de Bayonne ..... pourtant il ne fut pas simple de trouver une date. Mais c'est chose faite ! Et le 20 octobre c'est une belle rencontre que nous aurons pour évoquer qui sont ces "enfants de sa mère", au sein d'un festival qui s'adresse aux familles....tout cela est cohérent.

Mais de quoi parle Les Enfants de ma mère ?

"À travers le portrait d'une femme en quête d'elle-même et la musique d'une adolescence tourmentée, Jérôme Chantreau nous invite à passer la porte du 26, rue de Naples et réenchante Paris.
Changer la vie.
Trois mots pour s’inventer un destin. Trois mots que Françoise, fraîchement divorcée, a décidé de faire siens, elle qui, pour la première fois, a voté à gauche le 10 mai 1981.
Au 26, rue de Naples, un appartement ouvert aux quatre vents, Françoise tente de changer la vie – sa vie. Elle métamorphosera surtout celle de ses enfants en les plongeant dans un tourbillon aussi fantasque que brutal. Tandis que son fils Laurent crée un groupe de rock dans les caves parisiennes, Françoise recueille chez elle des gamins du quartier, fracassés par la drogue, les mauvais coups et l'exil. Mais à trop s'occuper des enfants des autres, ne risque-t-elle pas d'en oublier les siens ? Laurent est là qui se tient au bord de l'abîme, hypnotisé par Victor – le plus beau, le plus brillant de la bande."

Dans ce roman où Paris se fait personnage, Jérôme Chantreau nous offre un portrait sans complaisance de la France mitterrandienne, aux accents violents et poétiques."

Samedi 20 octobre 2018 à 18h00 salle de bal - Centre Paul Vaillant-Couturier - Rue René Duvert

Rencontre animée par Maïder Uthurbide. 
La rencontre sera suivie par le verre de l'amitié. 
L'entrée est libre mais la réservation est préférable.

Auteur de romans policiers et thrillers, certains se déroulent d’ailleurs au Pays Basque, Marin LEDUN est né en 1975 et vit à Soustons. Romancier, il est également ingénieur de recherche en sciences humaines et sociales et docteur en communication politique.

Sa venue à la Bibliothèque André Moine lui permettra de présenter son dernier ouvrage « Salut à toi Ô mon frère » et d’échanger avec les lecteurs ou curieux. Après plusieurs romans policiers, Marin Ledun s’essaie en effet à un nouveau genre : le roman familial. L'occasion d'échanger avec l'auteur policier pour tous les amateurs du genre !

Cette rencontre se déroulera le jeudi 27 septembre à 19h00 à la Bibliothèque André Moine (Rue Lucie Aubrac), l'entrée est gratuite.

La soirée est organisée en partenariat avec la Bibliothèque Départementale des Pyrénées Atlantiques et le festival littéraire "Aller et Retour dans le Noir" qui se déroulera prochainement à Pau.

Ce document a été créé et certifié chez IGS-CP, Charente (16)

Les Petits Plaisirs Boucalais, rencontres des écritures d'aujourd'hui reviennent le samedi 3 février à 18 heures, et recevront Marie Cosnay, auteure d'une traduction remarquée des métamorphoses d'Ovide et Xarles Videgain ethnolinguiste.

Face aux traductions vieillottes qui ne plaisaient à personne Marie Cosnay entreprit de traduire pour ses élèves quelques un des livres des Métamorphoses.

Bingo! Les élèves captivés et étonnés de la modernité du texte lui demandèrent de continuer. Et Marie se mit à traduire les 12000 vers, 248 fables......Un travail qui prit 10 ans, un pure folie tant pour l'auteur que pour l'éditeur.

Ce livre est salué par la critique : "Une réussite" selon le monde Le Monde.

"Le livre est magnifique, cette nouvelle traduction du latin a demandé dix ans de travail à Marie Cosnay et a pour ambition, parfaitement réussie, de rendre le texte à sa modernité." France Inter

Au delà de la traduction dont nous parlerons toutefois, nous aborderons les mythologies dans diverses cultures. Pour ce faire, Marie Cosnay dialoguera avec Xarles Videgain, ethnolinguiste, et nous pourrons ainsi comprendre comment on retrouve des mêmes mythes dans la culture latine et basque.

  • Samedi 3 février à 18 heures
  • Bibliothèque Municipale André Moine (rue Lucie Aubrac)
  • Entrée gratuite

Jeudi 5 octobre, la Bibliothèque aura le plaisir de recevoir Carola Dibbell, auteure et journaliste américaine, pour ouvrir la nouvelle saison des Petits Plaisirs Littéraires Boucalais.

Une question nous taraude depuis longtemps : lorsqu'on lit un auteur étranger, aime t-on son style ou celui de son traducteur ?

Alors forcément quand Benoit Virot (fondateur de la maison d'édition Le Nouvel Attila et notre parrain littéraire) nous dit que Carola Dibbell l'auteur de The Only Ones est en France pour la parution du livre en français, on saute sur l'occasion et on invite tout le monde pour tenter de répondre à la question et interroger le trio : auteur, traducteur, éditeur.

Cette rencontre se fait en partenariat avec la librairie Le Festin Nu.

CAROLA DIBBELL est née en 1945 à Greenwich Village, et elle est l’une des précurseurs du journalisme rock et punk féminin. Elle a été activiste féministe, a publié dans The Paris Review, The New Yorker, Village Voice. Ses essais ont été repris dans une anthologie de Rolling Stones Magazine aux côtés de ceux de grandes voix du rock comme Patti Smith, Mary Gaitskill ou Marianne Faithfull.
De son roman The Only Ones, The Washington Post dit : « Une histoire bouleversante d’amour, de désir et d’acceptation de l’autre. »

Et pour nous permettre de le lire en français, c'est à Théophile Sersiron que la traduction a été confiée. Lecteur assidu de ce que l’Amérique produit de meilleur, il a appris les ficelles de l’édition et de la traduction pour en faire découvrir les pépites.
Sous la houlette de Benoit Virot, Carola Dibbell et Théophile Sersiron dévoilerons les étapes de leur travail, les écueils à éviter, leur complicité.

A l'issue de cette rencontre, nous lancerons la 2ème saison de notre atelier de manuscrits "Dans la peau d'un éditeur" et Benoit Virot nous confiera les 2 premiers manuscrits, dont on vous rappelle qu'on ne sait rien d'autre que le titre. Nous nous retrouverons au printemps pour échanger et rendre notre verdict : si nous étions éditeurs, publierions-nous ce manuscrit?

 

Rendez-vous au bar foyer de l'Apollo, jeudi 5 octobre à partir de 20 heures.

Auteur, sculpteur, Christian DUBAU viendra présenter et dédicacera le 21 avril deux ouvrages à la Bibliothèque Municipale André Moine.

« Les boutons de nacre » sont des nouvelles consacrées aux arts de la peinture, de la sculpture, du dessin, de la photographie.... et « L’homme de Mechta » est une autobiographie. En effet, Christian Dubau a enseigné dans le Maghreb : « Septembre 1975, quelques jours avant la rentrée dans un lycée de l'Est algérien...Tous les professeurs attendus seront-ils présents, ceux d'Europe, du Moyen-Orient ou de plus loin ? Comment seront-ils logés ? Pour chaque discipline, le matériel prévu arrivera-t-il à temps ? 13 ans après l'indépendance, la jeune Algérie fait front, avec des aides venant de tous les horizons, à des difficultés matérielles mais aussi spirituelles. Elles transparaissent au fil des péripéties de ce récit ».

La soirée sera animée par un libraire qui proposera un dialogue avec l’auteur.

Vendredi 21 avril à 18h30 – salle du Conseil Mairie de Boucau – Rue Lucie Aubrac. Renseignements 05 59 64 85 14 et bibliothequeboucau.fr

Dans le cadre des Petits Plaisirs Littéraires, la Bibliothèque a proposé à la lecture quatre manuscrits. Ce samedi 8 avril, se déroulera la restitution des lectures au cours d'une rencontre avec l'éditeur Benoit Virot du Nouvel Attila.

Quatre romans ont été proposé pour cet atelier "Dans la peau d'un éditeur". Les lecteurs sont invités à venir échanger avec Benoit Virot, des éditions le Nouvel Attila autour de ces oeuvres.

Est-ce que je les publierai? , ai-je aimé ou pas ? Tous les questionnements que les participants ont pu avoir au cours des lectures seront les bienvenues pour ce temps d'échange qui abordera également la question du monde de l'édition. 

La ville de Boucau en partenariat avec l’association Les Petits Plaisirs accueillera Maryam Madjidi pour la présentation de son premier roman.

Cette seconde rencontre des Petits Plaisirs Boucalais se déroulera Samedi 11 Février à partir de 18 heures à la Bibliothèque Municipale.

Pour cette rencontre nous sommes honorés d'accueillir :
Maryam Madjidi pour son premier roman "Marx et la Poupée", sorti le 12 janvier et qui fait l'objet de critiques très élogieuses. La rencontre sera animée par Marie Cosnay.

Maryam Madjidi est née à Téhéran en 1980 et quitte l'Iran à l'âge de 6 ans pour vivre à Paris puis à Drancy. Aujourd’hui elle enseigne le français à des mineurs étrangers isolés, après l'avoir enseigné à des collégiens et lycéens de banlieue puis des beaux quartiers, des handicapés moteur et psychique, des étudiants chinois et turcs, et des détenus. Elle a vécu quatre ans à Pékin et deux ans d'Istanbul.

A l'occasion de la première édition des Petits Plaisirs Boucalais, rencontre des écritures d'aujourd'hui qui s'est déroulée le 1er octobre dernier, l'atelier Dans la peau d'un éditeur a été lancé. manuscrits de l'atelier dans la peau d'un éditeur

Vous pourrez, au travers de cet atelier, vous glissez dans la peau d'un éditeur, lire les romans dont vous ne savez rien, ils sont complètement anonymes ! Au cours des prochains mois vous pourrez les lire, dire si vous les appréciez ou pas, et surtout si vous les éditeriez !

La restitution de l'atelier, où chacun pourra s'exprimer s'il le souhaite, se déroulera au mois d'avril 2017.

Dès mardi 4 octobre, les deux premiers manuscrits "la femme qui ressuscite" et "Cirque noir" seront disponibles à la bibliothèque de Boucau (au format électronique ou sur papier). Rendez-vous à la bibliothèque municipale André Moine pour vous inscrire et retirer le(s) manuscrit(s).

La bibliothèque est ouverte :

 

  • Les Mardi, Mercredi et Vendredi de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h.
  • Le Samedi de 9 h 30 à 12 h 30 et de 14 h à 16 h

 

 

 

Daniel Picouly - ©Jean-Marie Périer / photo12
Daniel Picouly - ©Jean-Marie Périer / photo12

Daniel Picouly viendra, le Jeudi 3 Mars 2016 à partir de 19 heures, à la rencontre des lecteurs Boucalais.

L'événement est organisé par la Bibliothèque Départementale des Pyrénées-Atlantiques, en partenariat avec le Parvis -Rencontres Littéraires et la Bibliothèque André Moine.

Daniel Picouly a grandi avec ses douze frères et soeurs en banlieue parisienne, au sein d'un milieu populaire. Tour à tour maitre-auxiliaire, professeur, écrivain, animateur, l'auteur a publié son premier roman en 1991.

Daniel Picouly est un auteur bien connu du grand public, son roman "le Champ de personne" publié en 1995 avait rencontré un vif succès public et lui avait valu le Prix des Lectrices du magazine Elle, en 1996. Il a également remporté le Prix Renaudot en 2000 pour son livre "L'Enfant léopard".

L'invité de la Bibliothèque est également un auteur pour enfants, entre autre,  "Lulu Vroumette" publié chez Magnard et transposé en dessins animés.

La Bibliothèque vous invite donc le Jeudi 3 Mars à rencontrer Daniel Picouly au cours d'une soirée organisée autour de son dernier ouvrage "Le cri muet de l'iguane" qui retrace le parcours de son grand-père Martiniquais dans un contexte de 1ère Guerre Mondiale.

  • Rencontre avec Daniel Picouly
  • Jeudi 3 Mars 2016 à 19 heures à la Bibliothèque Municipale de Boucau, rue Lucie Aubrac
  • Entrée libre et gratuite
  • Renseignements au 05 59 64 85 14

A l'occasion de cette soirée, la librairie L'Alinéa proposera à la vente différents ouvrages de Daniel Picouly, ainsi qu'une séance de dédicaces. A la fin de la soirée, la rencontre se poursuivra autour d'un buffet.

Le site de Daniel Picouly